top of page
  • virginiland

Spontanément, un jeu d'enfant...

Pour ceux qui me connaissent, je suis de nature plutôt spontanée. Je m'enthousiasme, je suis émue, je ris, je pleure, je m'émerveille, je m'emballe... tout ça quoi. Même si j'ai appris à me dompter un peu, parce que tout de même Virginie, un peu de retenue non ?


J'adore la spontanéité parce qu'elle fait parler le cœur et l'âme. Et j'adore l'observer chez les enfants, parce qu'eux, ils ne l'ont pas (encore ?) domptée.








L'autre jour, mon fils et ses copains étaient en train de jouer au foot dans le jardin par une belle journée d'hiver ensoleillée.


Je vais les voir quand je découvre qu'ils ne sont pas seuls et qu'un adulte – que je ne connais pas – est en train de jouer avec eux. Il m'aura fallu quelques secondes pour remettre tout en place ; éliminer l'option « papa » (entendez « non, j'ai beau réfléchir, je ne vois pas. Ce n'est pas le papa d'un des copains de mon fils ») et comprendre qu'il s'agissait d'un artisan qui travaillait sur un chantier de l'autre côté de mon jardin.


Il s'est brièvement excusé, une expression mi gênée mi joviale sur le visage, m'indiquant d'un geste de la main qu'il était en train de jouer avec les enfants. Ce que du reste j'avais parfaitement saisi. Il semblait être d'une autre nationalité. Les enfants m'ont d'ailleurs confirmé qu'il ne parlait pas correctement le français, qu'il a sauté par-dessus le muret séparant mon jardin de la propriété où il travaillait, et qu'il est venu jouer avec eux, tout simplement.


Les enfants ne se sont pas posé de questions. Ils étaient en train de jouer et ont accueilli, naturellement, ce nouveau joueur. Ils l'ont accepté spontanément, sans se soucier de qui il était, d'où il venait, pourquoi il voulait jouer avec eux. Et ils ont joué ainsi pendant dix ou quinze minutes.


J'ai trouvé ça beau. Tellement simple.


Pourquoi se poser des questions ou se créer des problèmes quand il suffit bien souvent, tout simplement, d'accueillir la vie avec la spontanéité qui la caractérise ?


La vie est simple. La vie est un mouvement permanent. Surfer, danser avec elle, est probablement la meilleure façon de l'embrasser.


Spontanément, qu'auriez-vous fait à la place des enfants ? Et à la place de ce monsieur au cœur d'enfant ?


Les enfants possèdent cette légèreté et cette insouciance que nous leur envions si souvent, oubliant que nous possédons nous aussi ces trésors.


Qu'attendons-nous pour nous y reconnecter ? Quels poids pèsent à ce point sur nos vies qu'ils nous privent d'une légèreté pourtant tellement essentielle ?


Qu'attendons-nous pour retrouver cette spontanéité naturelle et renouer avec cet enfant intérieur qui ne demande qu'à s'exprimer ?


Spontanément, sautons dans la vie, sans attentes, sans objectifs, sans réfléchir, mais le cœur grand ouvert !

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page